::
vous lisez...
Street art

Le graffiti comme rupture visuelle de l’environnement bâti

PHOTO | SOCIÉTÉ

Dans un article précédent, il a été traité de la présence du graffiti dans une section revitalisé d’un quartier comme signe de réappropriation de certains espaces inoccupés. En arpentant le quartier St-Jean-Baptiste de la Ville de Québec, il a été possible de relever un autre type de graffiti, c’est-à-dire celui qui s’éloigne d’autant du street art qu’il se rapproche d’une rupture visuelle proche du vandalisme.

Photo 1

Est-il possible de lire les graffitis inscrits sur la porte et sur la boîte aux lettres ? En fait, non. Que signifient-ils ? Difficile d’en percer la symbolique. Pourquoi faire des graffitis sur une propriété privée ? Encore là, difficile de proposer une analyse rigoureuse.

Graffiti | Quartier St-Jean=Baptiste | Québec

Photo 2

Les graffitis apposés sur cette porte de garage semblent relever de la même dynamique que ceux de la maison précédente, c’est-à-dire d’une appropriation d’un espace privé pour créer une rupture visuel dans le paysage d’un…

View original post 173 mots de plus

À propos de Tarek Ben Yakhlef

Né à Paris au début des années 70, Scénariste, peintre, photographe, rédacteur en chef de Paris Tonkar magazine et auteur du livre de référence sur le graffiti français, Tarek est un artiste polymorphe. Il découvre très tôt le mouvement graffiti auquel il participe activement, mais l'appareil photo prend vite la place des bombes aérosol le transformant en témoin privilégié du graffiti français. Il est d'ailleurs l'auteur à 19 ans seulement d'un livre sur le graffiti français qui encore aujourd'hui est la référence dans le genre. Si au fil des ans il a dévellopé son art sur d'autres supports notamment la bande dessinée où il rencontre un franc succès, les bombes aérosol ne sont jamais très loin. Ces dernières lui permettent encore aujourd'hui de donner vie sur les murs des villes à tout son univers fantastique et coloré. Il a écrit près de soixante-dix livres dont certains sont devenus des ouvrages incontournables (Paris Tonkar, la série BD Sir Arthur Benton…), des scénarios pour l’audiovisuel en Europe et aux Etats-Unis (documentaire et fiction) et expose ses peintures dans le monde entier (Paris, Montréal, New York, Zürich, Genève, Hambourg, Athènes, Budapest…)

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Boutique

Les Archives du Blog

%d blogueurs aiment cette page :