::
vous lisez...
Art

« Keith Haring and Friends »

See on Scoop.itExpositions • Exhibitions

Après une première exposition consacrée en 2011 à Keith Haring, la Galerie Taglialatella rend hommage pour la deuxième fois au père du « Radiant Baby », artiste phare de la galerie, avec une nouvelle exposition intitulée « Keith Haring & Friends ».
 
Cette exposition se veut, dans une dimension plus confidentielle, complémentaire à l’importante rétrospective consacrée actuellement à l’artiste au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris portant  sur l’axe politique de sa démarche.  La Galerie Taglialatella a une ambition, celle de plonger le spectateur dans l’univers des années 80 à New York et de regrouper autour de l’uvre de Keith Haring, certaines pièces de ses contemporains et amis comme Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat ou encore Kenny Scharf.
Le souhait est de faire la part belle à la dimension accessible de sa démarche avec la présentation de subway drawings,  d’éditions sur papier et de dessins, tous représentatifs de son univers pop, et de souligner les points communs avec ses contemporains. En effet, tous ces artistes et amis, mus par une énergie inépuisable et une insatiable curiosité, ont déployé leurs uvres dans le New York des années 1980 et ont créé, dans la lignée de la démarche de Warhol leur père spirituel, une connexion entre le milieu de l’art contemporain et celui de la culture populaire (notamment par le biais de lieux d’échanges et du graffiti).
 
« L’art est pour tous »
 
Keith Haring peint, dessine et sculpte avec des matériaux peu traditionnels. Sa préoccupation première est de rendre l’art accessible, par l’expression, par le support, par les moyens utilisés, il investit notamment les espaces publicitaires vacants des stations de métro avec ses fameux Subway Drawings.
“Le public a droit à de l’art. Le public a été ignoré par la plupart des artistes contemporains. Le public a besoin d’art, et il est de la responsabilité de l’ «artiste autoproclamé» de comprendre que le public a besoin d’art, et de ne pas faire de l’art bourgeois pour quelques-uns seulement, tout en ignorant la masse. L’art est pour tous ». Keith Haring, Journals op. cit. p.17
 
Comme ceux de Keith Haring, les travaux de Scharf ou de Basquiat s’intéressent à la vie sous toutes ses formes. Si au premier regard leurs uvres semblent enfantines et naïves, elles regorgent en réalité de symboles et de messages profonds. Derrière leur aspect éclatant, les uvres de Keith Haring comme celles de Scharf ou de Basquiat invitent leurs contemporains à la réflexion. En utilisant une imagerie facilement identifiable, ces artistes dépassent la simple représentation, ils bousculent la convention et encouragent la sensibilité du spectateur. Par le biais des symboles de la culture populaire, ils ont su créer un art mêlant à la fois humour et enthousiasme, force et angoisse, Keith Haring et ses « friends » sont des artistes ancrés dans la réalité.
 
 
After a first Keith Haring exhibition in 2011, Taglialatella Gallery honors for the second time the father of the « Radiant Baby », one of its leading artist, with a new exhibition entitled « Keith Haring & Friends. »
 
This exhibition is organized concomitantly to the current major retrospective of the artist at the Museum of Modern Art in Paris based on the political aspect of his artistic approach.
 
The gallery endeavours to immerse the spectator into the world of the 80s in New York City and to gather around the work of Keith Haring some artworks of his contemporaries and friends such as Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat or Kenny Scharf.
 
The will is to spotlight the accessible dimension of his approach with the presentation of his subway drawings, limited edition prints and drawings, all representative of his pop world, and to highlight points of mutual interest with his contemporaries. Indeed, all these artists and friends, driven by a boundless energy and an insatiable curiosity, have spread out their works in the New York of the 1980s and created, in the line of their “spiritual father” Andy Warhol, a connection between the world of contemporary art and the one of popular culture, especially through gathering places and graffiti.
 
« Art is for everybody »
 
Keith Haring paints, draws and sculpts with untraditional materials. His first concern is to make art accessible by the expression, by the medias and by the means used. He specifically takes possession of the vacant advertising spaces in the subway stations with his famous Subway Drawings.
“The public has the right to art. The public has been ignored by most contemporary artists. The public needs art – and it is the responsibility of a ‘self-proclamed artist’ to realize that the public needs art, and not to make bourgeois art for a few and ignore the masses. Art is for everybody.” Keith Haring, Journals op. cit. p.17
 
As Keith Haring’s, Scharf’s and Basquiat’s works interested themselves in life in all its forms. If at first sight their works seem childish and naive, they are in fact full of symbols and really deep messages. Behind their sparkling appearance, Keith Haring’s works as well as Scharf’s and Basquiat’s ones invite their contemporaries to reflection. By using an easily identifiable imagery, these artists go beyond a mere depiction; they shake up the convention and appeal to the viewer’s sensitivity. Through the symbols of popular culture, they have created an art combining both, humor and enthusiasm, strength and anguish. Keith Haring and his « friends » are artists anchored in harsh reality.

À propos de Tarek Ben Yakhlef

Né à Paris au début des années 70, Scénariste, peintre, photographe, rédacteur en chef de Paris Tonkar magazine et auteur du livre de référence sur le graffiti français, Tarek est un artiste polymorphe. Il découvre très tôt le mouvement graffiti auquel il participe activement, mais l'appareil photo prend vite la place des bombes aérosol le transformant en témoin privilégié du graffiti français. Il est d'ailleurs l'auteur à 19 ans seulement d'un livre sur le graffiti français qui encore aujourd'hui est la référence dans le genre. Si au fil des ans il a dévellopé son art sur d'autres supports notamment la bande dessinée où il rencontre un franc succès, les bombes aérosol ne sont jamais très loin. Ces dernières lui permettent encore aujourd'hui de donner vie sur les murs des villes à tout son univers fantastique et coloré. Il a écrit près de soixante-dix livres dont certains sont devenus des ouvrages incontournables (Paris Tonkar, la série BD Sir Arthur Benton…), des scénarios pour l’audiovisuel en Europe et aux Etats-Unis (documentaire et fiction) et expose ses peintures dans le monde entier (Paris, Montréal, New York, Zürich, Genève, Hambourg, Athènes, Budapest…)

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Boutique

Les Archives du Blog

%d blogueurs aiment cette page :