Invitations Vente Caritative d’Art Urbain / 5 Novembre 2014

PROJETS PLUS ACTIONS
 vous invite le 5 novembre 2014 au Salon Marbeuf, à l’occasion d’une vente caritative d’Art Urbain:Abomey-Paris-Abomey

Découvrez 60 ŒUVRES, crées au profit de l’organisation de solidarité internationale Projets Plus Actions !

Sous la direction de Monsieur Arnaud Oliveux, commissaire-priseur et spécialiste en art contemporain auprès de la maison Artcurial.

Avec la participation de :
   Belik / Benjamin Laading / Clément Laurentin /
   Corinne Seguin / Cros2 /Le CyKlop /
   Dan23 / David Gouny / Fkdl /  
   Gregos / Gilbert Mazout / Jbc /
   Jean Faucheur / Jerk45 / Jérôme Mesnager /
   JM Robert / Kashink / Levalet /
   Marko93 / Mat le bull / Michael Beerens /
   Mimi the Clown / M Chat / Mosko /
   Mr. Lolo  / Nasty / Nelson Doutres /
   Ned Nedellec / Nowe / Oré /
   Paddy / Rcf1 / Romain Froquet / Speedy Graphito /
   Stephane Carricondo / Stesi / Stew /
   Stoul / Tarek / TitiFromParis /
   Tristam Dequatremare / Victor Ash / Vincent Pompetti /
   Yarps / W.B /

Source: us6.campaign-archive2.com

See on Scoop.itExpositions • Exhibitions

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Darco FBI

Tu as une double culture (française et allemande). Peux-tu nous dire ce qu’elle a déterminé chez toi et dans ton travail ?

 

 

 

Effectivement je suis né à l’étranger. Je suis venu en France quand j’étais tout petit, vers 6-7 ans. Ne parlant pas français, il a fallu que j’aille dans une école étrangère en France. J’ai grandi avec ces deux cultures qui sont assez opposées mais très enrichissantes. Ça m’a permis d’avoir une vision plurinationale par rapport à tout. Et pour le graffiti writing, pour le hip-hop, ça m’a donné rapidement envie d’aller voir ce qui se passait ailleurs qu’à Paris. Je n’étais pas tout seul dans ce cas là. Il y avait un autre Franco-allemand dans notre groupe, Gawki. On est allé voir ce qui se passait en Allemagne. À l’époque en France les gens ne partaient pas du tout à l’étranger, et en sens inverse les étrangers n’étaient pas forcément bien accueillis en France. Pour moi le fait d’avoir été immigré et confronté jeune à ça m’a donné l’envie d’aller voir ailleurs et rencontrer des gens, trouver des affinités artistiques avec eux. Et dans le hip-hop, je pouvais rencontrer aussi bien des DJ que des danseurs, des MC ou des graffeurs.

Source: paristonkar.blogspot.fr

See on Scoop.itParis Tonkar magazine • ITW

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Carlito 1

J’affectionne plusieurs thèmes et j’aime les explorer depuis bien longtemps… J’ai adoré le lettering, le trait, la recherche du trait, le volume ; j’ai adoré aussi faire du paysage ou du fond et des personnages… J’aime autant, à l’heure actuelle, me concentrer sur de la composition géométrique abstraite colorée, l’étude des spectres, les faisceaux colorés… Le motif répétitif…

Source: paristonkar.blogspot.fr

See on Scoop.itParis Tonkar magazine • ITW

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview d’Opiemme

Some people say I do street poetry, mixing street art and poetry. Some people say I’m evolving visual poetry. What I’m really trying to do, something which I do care about, is to bring poetry closer to people, right on the streets. Renewing communication and places where poetry can be seen, talking about freedom, justice, civil ethics and respect towards nature, dreaming of hope and values.
My name is Opiemme, I’m from the north west of Italy, and my work is deeply rooted in poetry and words. I create images to be read and words to be looked at shapes made of words that remind me of big tag clouds.

Source: paristonkar.blogspot.fr

See on Scoop.itParis Tonkar magazine • ITW

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Pare Baal

Je viens des Essarts le Roi (78) et je fais du rap depuis 2006 sous le pseudonyme de Boris Pare-Balles (en référence au film Snatch) avec mon collectif DJERIKAN ; on avait fait deux net-tapes gratuites intitulées « Les Pimpsons vol.1 & 2 » avant que je me consacre à un projet solo sous le nom de PARE BAAL. Mon univers est un mélange de cinéphilie, de mysticisme, de spiritualité et de politique, de références culturelles en tout genre, de jeux de mots et de proverbes détournés, de l’argot à ne plus savoir quoi en faire, mais très peu de vulgarité.

Source: paristonkar.blogspot.fr

See on Scoop.itParis Tonkar magazine • ITW

Interview de José Jover pour le journal de l’animation

Animateur en bande dessinée De la même manière que tout le monde est aujourd’hui convaincu que nombres d’enfants et d’adolescents « ne savent pas ou n’aiment pas lire », on entend encore certain af…

Source: tartamudobd.wordpress.com

See on Scoop.itParis Tonkar magazine • ITW

Collage à Paris en juillet 2014